À l’heure où le coût de la vie augmente au Canada, voici cinq questions à se poser avant d’entreprendre des études, une reconnaissance des compétences ou un perfectionnement professionnel.

Published April 6, 2022.

Durée de lecture estimée : 4 minutes

En résumé
  • Assurez-vous de connaître les coûts et le temps nécessaires pour étudier, obtenir une reconnaissance des compétences ou suivre une formation en vue d’une nouvelle carrière au Canada.
  • Assurez-vous que le marché de l’emploi de la région dans laquelle vous souhaitez étudier se porte bien et que les compétences que vous développez y sont en demande.
  • Pensez à votre situation personnelle, tant sur le plan financier qu’en matière de soutiens, et déterminez si cet engagement vous convient.

Pour les nouvelles et nouveaux arrivants qualifiés au Canada, retourner aux études ou entreprendre un perfectionnement professionnel est une décision importante. D’un côté, des études plus avancées ou une formation supplémentaire peuvent vous aider à atteindre plus rapidement vos objectifs professionnels au Canada. D’un autre côté, les coûts peuvent être conséquents.

Depuis le début de la pandémie de COVID-19, le prix de tous les produits, de l’épicerie aux articles ménagers en passant par le transport et les services publics, a connu la croissance la plus rapide au pays depuis 1991. Parallèlement, que vous essayiez d’obtenir un permis d’exercice pour reprendre votre profession ou que vous terminiez un cours de formation virtuel afin d’entamer une nouvelle carrière, les coûts peuvent s’additionner rapidement et atteindre des milliers de dollars. Avant de prendre un engagement financier important, vous devez donc posséder les bons renseignements et poser les bonnes questions.

Pour vous aider à mieux comprendre les coûts et les avantages liés à une reconnaissance des compétences, à des études, à une formation ou à un perfectionnement professionnel au Canada, Le Moulin Microcrédits collabore avec l’équipe des spécialistes du cheminement de carrière du Douglas College en Colombie-Britannique, qui a formulé cinq questions clés que les Néo-Canadiennes et les Néo-Canadiens devraient se poser pour prendre la décision qui leur conviendra le mieux.

Douglas College Training Group logo

L’équipe des spécialistes du cheminement de carrière du Douglas College en Colombie-Britannique propose quelques questions importantes que les nouvelles et nouveaux arrivants devraient se poser avant d’investir dans des études ou un perfectionnement professionnel pour connaître la réussite professionnelle.

1) Que savez-vous des étapes à suivre pour décrocher un emploi dans votre domaine?

Il est essentiel d’être au courant des étapes à suivre pour connaître la réussite professionnelle au Canada. Il ne faut pas confondre les études avec le travail. Nous pensons souvent à tort que le fait de posséder certaines compétences nous assure un emploi. Il est avisé de parfaitement connaître les exigences des entreprises employeuses et des organismes de réglementation canadiens avant de choisir la formation pertinente. Il est aussi essentiel de tenir compte des coûts et du temps nécessaires pour se reconvertir ou mettre à jour ses compétences. Afin de faire un choix éclairé, les gens doivent également être conscients des options de carrière connexes. Par exemple, une ou un dentiste arrivant au Canada devrait peut-être évaluer ses options et décider de mettre à jour ses compétences pour exercer le métier de dentiste ou pour se recycler et devenir hygiéniste dentaire, consultante ou consultant sectoriel, ou encore technicienne ou technicien.

Saviez-vous qu’un prêt à faible taux d’intérêt du Moulin peut vous aider à couvrir le coût de la vie pendant vos études au Canada? Découvrez à quoi peuvent servir nos micro-prêts ici.

2) Avez-vous évalué les coûts et le temps nécessaires à la réalisation de votre projet?

Pour certaines personnes, investir dans des études ou dans un perfectionnement professionnel signifie investir en soi-même et gagner du temps. En sachant que la situation est temporaire, vous pouvez envisager de contracter une dette qui vous permettra de trouver un emploi stable pour la rembourser. Il est important de réfléchir aux ressources dont vous disposez. Si vous choisissez de retourner aux études à temps plein ou même à temps partiel, vous devez garder en tête que vous gagnerez moins d’argent pendant vos études. Dressez un bilan de vos ressources et des personnes de votre entourage qui peuvent vous donner un coup de main lorsque vous en avez besoin. Avant de vous engager dans des études ou un perfectionnement professionnel, répertoriez toutes vos options.  

3) Quelles sont les perspectives d’emploi dans le domaine qui vous intéresse?

Être pleinement qualifié est certainement un atout, mais il est aussi indispensable de tenir compte du marché de l’emploi et de déterminer si la profession que vous convoitez est en expansion, en évolution, en baisse ou si elle est en train de devenir obsolète. Avant d’investir du temps, de l’argent et de l’énergie dans la poursuite de vos études, prenez connaissance des perspectives actuelles du marché de l’emploi pour cette profession dans cette région. Les discussions directes avec des personnes professionnelles exerçant cette profession peuvent vous donner un aperçu du marché et vous permettre de découvrir des perspectives qui ne sont peut-être pas décrites en ligne. Vous pouvez également consulter le Rapport sur les tendances de l’emploi du Moulin, qui recense les opportunités d’emploi en forte demande pour chaque province et territoire du Canada.

4) Que dit-on à propos du programme d’études qui vous intéresse?

Certains programmes d’études et de perfectionnement professionnel sont meilleurs que d’autres. Consacrez du temps à faire des recherches approfondies pour vous assurer que les études et l’établissement d’enseignement que vous choisissez sont reconnus par les entreprises employeuses et les organismes de réglementation de votre domaine. Le réseautage avec d’autres personnes professionnelles de votre domaine peut vous aider, et vous pouvez aussi étudier la possibilité de demander de l’aide à des organismes sans but lucratif qui offrent des services d’installation.

5) Quelle est votre situation personnelle?

Tout le monde a une histoire unique, et chaque personne est animée par des valeurs et des besoins personnels. L’une de vos priorités est peut-être de décrocher un emploi dès votre arrivée au Canada. Cependant, si vous prenez un peu de recul pour tenir compte de votre vision de vie, il vaut la peine de faire une pause et de penser à ce que vous souhaitez accomplir à long terme pour déterminer si votre décision professionnelle initiale tient toujours. Vous devriez également vous renseigner sur les mesures de soutien à votre disposition afin de choisir le cheminement le mieux adapté à vos besoins. Un plan contenant des objectifs réalistes à court et à long termes peut vous aider à fixer des buts d’importance atteignables.


Les prêts abordables du Moulin peuvent vous aider à couvrir les frais liés à la reconnaissance des compétences, aux études, à la formation et au perfectionnement professionnel nécessaires pour atteindre vos objectifs professionnels au Canada. Répondez en quelques secondes à notre questionnaire pour savoir si vous êtes admissible à nos micro-prêts allant jusqu’à 15 000 $.

Categorized in: Planification et réussite professionnelles, Planification financière,