Comprendre la culture d’entreprise au Canada

Published juillet 6, 2022.

Durée de lecture estimée : 2,5 minutes

En résumé :
  • La réussite professionnelle des personnes nouvellement arrivées dépend grandement de leur capacité à comprendre les aspects uniques du monde des affaires canadien.
  • Le milieu des affaires est rempli d’attentes : on s’attend au contact visuel, à faire la conversation, à de bonnes présentations et plus encore.
  • Selon l’une de nos conseillères en orientation professionnelle, les personnes immigrantes et réfugiées doivent être prêtes à recevoir des commentaires constructifs sur le lieu de travail.

Pour atteindre vos objectifs de carrière en tant que personne nouvellement arrivée au Canada, vous devez comprendre les subtilités de la culture d’entreprise canadienne.

Certains aspects sont assez simples. On s’attend par exemple à ce que vous arriviez à l’heure aux réunions, respectiez l’espace personnel de votre collègue ou acceptiez d’aider un membre de l’équipe et de collaborer sur des projets. Vous devrez cependant aussi vous habituer à d’autres attentes plus particulières. Il est par exemple possible qu’on vous demande de converser avant le début d’une réunion, de maintenir un contact visuel lorsque vous discutez avec vos collègues et de faire des présentations courtes et précises. L’apprentissage et l’adaptation à ces attributs du monde des affaires canadien peuvent être essentiels au développement de votre carrière et, ultimement, à votre réussite professionnelle.

Vous cherchez d’autres outils, conseils et ressources pour réussir votre carrière en tant que personne nouvellement arrivée au Canada? Visitez le Centre de planification et de réussite professionnelle du Moulin dès aujourd’hui pour trouver des renseignements qui vous aideront à augmenter vos revenus et à atteindre votre plein potentiel professionnel. Cliquez ici pour accéder au Centre.

Le Moulin Microcrédits a collaboré avec Eno Eka, une coach professionnelle primée de Calgary et fondatrice d’Eny Consulting et de la Business Analysis School. Eka travaille avec des client·e·s et des étudiant·e·s immigrant·e·s pour les aider à comprendre le milieu des affaires au Canada. Nous avons demandé à Eka d’énumérer trois exemples clés qui illustrent bien la culture d’entreprise canadienne et que les personnes immigrantes et réfugiées doivent reconnaître pour réussir leur carrière.

Eno Eka

Eno Eka est originaire du Nigeria et a remporté de nombreux prix et distinctions pour son travail de coaching et de consultation, notamment le RBC Women of Influence (« Femme d’influence de la RBC »), le Alberta Top 30 under 30 (« Top 30 en bas de 30 ans de l’Alberta ») et le Top 100 Black Women to Watch in Canada (« Top 100 des femmes noires à suivre au Canada).

Exemple no 1 : l’importance de la transparence

Les organisations et les dirigeant·e·s canadien·ne·s apprécient la transparence. C’est pourquoi de nombreuses organisations s’efforcent d’offrir beaucoup de visibilité sur leurs décisions et les raisons qui les motivent. En retour, elles attendent de la transparence de la part de leur personnel. N’hésitez pas à communiquer à votre gestionnaire tous problèmes ou toutes erreurs, inefficacités ou irrégularités liés aux processus organisationnels et à votre travail. Dans le même ordre d’idées, n’hésitez pas à souligner à la direction l’impact réel de votre travail et les avantages organisationnels qu’il apporte.

Exemple no 2 : Comprendre comment recevoir des commentaires constructifs

Au Canada, votre rendement au travail est important et il est évalué par votre gestionnaire direct. Vous recevrez des commentaires constructifs sur vos forces et vos faiblesses, souvent transmis selon la « méthode sandwich ». Cette méthode consiste à donner un compliment sur votre performance suivi d’un point à améliorer, puis d’un autre aspect positif sur la qualité de votre travail. Les gestionnaires utilisent cette méthode pour garantir une interaction positivelors des discussions difficiles avec les employé·e·s, sans perdre de vue les aspects positifs et négatifs des contributions d’un membre du personnel.

Exemple no 3 : Ne pas hésiter à se faire entendre et à démontrer vos compétences non techniques

Les connaissances techniques auront toujours de la valeur dans les domaines des STEM (science, technologie, ingénierie et mathématiques) au Canada. Mais dans ces secteurs et dans d’autres, votre capacité à communiquer pourrait faire la différence dans l’avancement de votre carrière. Dans les milieux de travail canadiens, les personnes qui partagent des idées, communiquent, collaborent et dirigent des équipes pour atteindre leurs objectifs sont celles qui réussissent professionnellement. C’est le cas par exemple lorsqu’une personne partage de nouvelles idées ou perspectives pendant une réunion, ou lorsqu’elle travaille en équipe, encourage ses collègues ou leur rappelle les objectifs du projet ou de l’initiative sur lequel l’équipe travaille. Lorsque les personnes nouvellement arrivées mettent en valeur leurs compétences non techniques, elles montrent à leurs collègues qu’elles veulent contribuer à la réussite de l’organisation et de l’équipe et qu’elles sont sérieuses.

Vous trouverez d’autres ressources utiles sur la culture d’entreprise canadienne dans les liens ci-dessous.

La culture d’entreprise au Canada

Canada : pratique des affaires

Quelles sont les normes sociales au Canada ?

Categorized in: Installation et vie au Canada, Planification et réussite professionnelles,