Votre formation internationale a de la valeur au Canada. Faites-la jouer en votre faveur.

Published March 8, 2022.

Durée de lecture estimée : 3 minutes 

En résumé : 

  • L’évaluation des titres de compétences consiste à comparer les réalisations académiques obtenues à l’étranger avec leurs équivalents au Canada.
  • Si vous êtes un·e nouvel·le arrivant·e qualifié·e, cette évaluation pourrait vous aider à relancer votre carrière.
  • Il est important de se renseigner sur quel rapport d’évaluation des diplômes, quels titres de compétences et quelle agence d’évaluation l’employeur, l’école ou l’organisme de réglementation reconnaît.
  • N’hésitez jamais à défendre la valeur de votre formation et de l’expérience internationale que vous apportez au Canada.

Les personnes immigrantes et réfugiées qualifiées arrivent avec des années d’étude, des connaissances et une expérience qui renforcent la main-d’œuvre du Canada et qui contribuent à notre prospérité économique. Mais ces personnes rencontrent souvent des difficultés lorsqu’elles veulent faire reconnaître et valoriser leurs titres de formation étrangers auprès d’employeurs.

Les employeurs et les organismes de réglementation canadiens ont des exigences différentes en matière d’emploi qui varient selon la profession. Le World Education Services Canada (WES Canada), partenaire du Moulin Microcrédits, évalue les diplômes des nouvelles et nouveaux arrivants pour les aider à comprendre les différences entre leurs diplômes internationaux et les requis du marché canadien.

Beth-Clarke-1

Beth Clarke, directrice principale des partenariats stratégiques aux WES, explique qu’une évaluation des titres de compétences consiste à comparer les réalisations académiques obtenues à l’étranger avec leurs équivalents au Canada. Elle explique que celle-ci est basée sur l’évaluation des titres de compétences. Qui consiste en l’examen des diplômes obtenus dans un pays pour déterminer leur similitude et leur différence par rapport à ceux obtenus dans un autre pays.

Cette information peut aider les nouvelles et nouveaux arrivants qualifié·e·s à relancer leur carrière au Canada grâce à une meilleure compréhension des exigences à remplir.

Que vous soyez un·e dentiste, un·e camionneur·euse ou un·e avocat·e formé·e à l’étranger, les  Parcours d’études pour les nouvelles et nouveaux arrivants qualifiés  du Moulin peuvent vous aider à comprendre les étapes à suivre pour relancer votre carrière ici au Canada.

 « Avoir une équivalence sous la forme d’une évaluation des titres de compétences donne aux institutions canadiennes la certitude qu’une personne formée à l’étranger répond aux exigences en matière d’éducation, ajoute Bleth. On sait ainsi qu’elle détient les bons titres de compétences selon les exigences canadiennes, des titres qui sont reconnus par les personnes qui reçoivent ces évaluations En d’autres termes, une fois que vos titres de compétences sont évalués au Canada, vous êtes sur la bonne voie pour pouvoir les mettre en pratique et continuer votre carrière.

Laissez vos titres de compétences internationaux travailler pour vous

Beth donne quelques conseils aux nouvelles et nouveaux arrivants qui souhaitent faire reconnaître leurs titres de compétences internationaux au Canada.

Conseil n° 1 : défendez votre éducation.

Trop souvent, les nouvelles et nouveaux arrivants se sentent mal à l’aise à l’idée de mettre en valeur ou de « défendre » leurs titres de compétences internationaux lors un entretien d’embauche. Ne commettez pas cette erreur. « N’oubliez pas que votre formation et votre expérience vous ont permis d’arriver ici. Vous savez que vous pouvez faire le travail, alors parlez avec assurance. »

Conseil n° 2 : renseignez-vous sur les titres de compétences exigés par les employeurs ou les organismes de réglementation professionnelle de votre province ou territoire

Cherchez quel type de rapport d’évaluation et quelle agence d’évaluation l’employeur, l’école ou l’organisme de réglementation visés accepteront. L’évaluation des titres de compétences n’est qu’une étape du parcours vers la reconnaissance des compétences. Elle est suivie d’autres exigences, dont les examens de préparation. Donnez-vous suffisamment de temps pour rassembler tous les documents dont vous pourriez avoir besoin. Par exemple, si une évaluation des titres de compétences est nécessaire, vous devrez peut-être demander des relevés de notes à votre école à l’étranger, ce qui peut prendre du temps.

Conseil n° 3 : cherchez du soutien.

Renseignez-vous sur l’aide offerte pour couvrir les coûts de l’évaluation de vos titres de compétences. Par exemple, les prêts du Moulin peuvent être utilisés pour payer les rapports d’évaluation des titres de compétences de WES Canada et d’organismes similaires comme Qualifications Québec.

Il est important de souligner que les personnes immigrantes et réfugiées qualifiées doivent être les plus grandes défenseures de leurs titres de compétences étrangers.

« Ne présumez pas que votre éducation internationale n’est pas recherchée et acceptée au Canada, dit-elle. C’est une erreur qui vous sabote. Défendez vos intérêts et saisissez toutes les occasions qui se présentent. »

Découvrez si vous êtes admissible à un prêt abordable du Moulin en seulement deux minutes grâce à notre questionnaire d’admissibilité.

Categorized in: Le parcours des nouvelles et nouveaux arrivants, Planification et réussite professionnelles,